Rechercher dans ce blog

lundi 29 octobre 2012

La ville de Ginowan adopte une résolution de protestation


NHK, le 29 octobre à 4h46 TU (13h46 au Japon) soit 5h46 en France, heure d'hiver.

La ville japonaise qui accueille la base aérienne US de Futenma a adopté une résolution pour protester à la suite de l'arrestation de deux militaires US pour avoir violé une femme.

La municipalité de Ginowan, sur l'île d'Okinawa, a approuvé à l'unanimité la résolution de ce lundi. La session d'urgence s'était réunie à la suite de l'arrestation de deux marins US le 16 octobre. La résolution exprime  que l'exigence du renforcement d'une discipline et de mesures de  prévention à la suite d'incidents criminels et d'accidents passés mettant en cause du personnel militaire US, a échoué à produire des résultats.

Cette résolution précise que le dernier en date de ces incidents est survenu alors que les résidents étaient déjà très en colère contre le déploiement de transports de troupes Osprey à Futenma. Elle ajoute que la colère et la défiance des gens d'Okinawa envers les militaires US a atteint un pic ; qu'Okinawa supporte encore un fardeau disproportionné de l'occupation par des installations militaires US au Japon, 67 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Elle presse les gouvernements des deux pays pour qu'ils s'excusent auprès des victimes, pour qu'ils prennent des mesures préventives sévères, et qu'ils restituent rapidement à Okinawa la base de Futenma.

L'assemblée déclare qu'elle va soumettre la résolution au Consulat Général des États-Unis à Okinawa, et au Ministère de la Défense japonais.


-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


Il semble bien que même les Japonais, et en particulier ceux d'Okinawa, supportent de plus en plus mal cette occupation par des troupes US de bases sur leur sol. Il faut se souvenir que des bases US de différentes tailles au nombre d'un millier sont disséminées ainsi sur le monde entier. En termes militaires, on appelle cela un quadrillage. La Terre entière est en otage ainsi. Si ce n'est pas une occupation, une invasion tous azimuts, cela y ressemble bien. Est-ce cynisme ? Est-ce une volonté délibérée ? Le Pentagone considère cette occupation comme parfaitement normale, et correspondant à "sa mission" auto-appliquée de gendarme du monde faisant régner "sa" loi.

(traduction avec les éventuelles coquilles habituelles)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire