Rechercher dans ce blog

vendredi 17 août 2012

De profundis liberté d'expression

Oui, la  liberté d'expression est au plus mal. Le gouvernement britannique risque de donner l'assaut à la légation équatorienne après avoir pris la précaution (oratoire ?) de récuser son inviolabilité (ce qui équivaut à un acte de guerre, et reste inédit à ce jour) pour récupérer Assange afin qu'il finisse dans une geôle étatsunienne, couloir de la mort.  Le chef de l'État libyen termine massacré ignominieusement hors de toute loi internationale. Les chefs d'États sud-américains "non-conformes" sont chassés par des coups d'États. Les prélats ouvertement "pour le Peuple" sont limogés pour les remplacer par des créatures des pires officines du Vatican.

Dans notre pays même, des esprits simplement lucides sont ballotés par des procès mettant en doute leur droiture, comme René Balme (simple exemple parmi beaucoup d'autres) que son parti dit de vraie Gauche ne défend même pas. (le lien cité est libre de ses opinions, que je ne partage que très partiellement)

Dans quel Monde vivons-nous ?

La Russie, malgré le côté despotique de son gouvernement, est l'un de ces lieux où l'inféodation au Nouvel Ordre Mondial n'est pas encore acquise. Comme le Venezuela, comme Cuba, comme l'Equateur, comme l'Iran, comme la Syrie, comme l'était la Libye, comme l'était l'Irak. Et répétons-le, il ne s'agit pas de la nature d'un gouvernement, mais de sa non allégeance au $¥$T€M. Et beaucoup de gens de gauche, authentiques et magnifiques, se font avaler par la propaganda de l'ogre militaro-financier.

Citoyens du monde, réagissons, réagissons tous. Il en va de l'avenir de tous, y compris de ceux qui n'y voient rien, n'y entendent rien, n'en disent rien.....


        Lorsqu'ils sont venus chercher les communistes
        Je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste.
        Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes
        Je n'ai rien dit, je n'étais pas syndicaliste.
        Lorsqu'ils sont venus chercher les Juifs
        Je n'ai rien dit, je n'étais pas Juif.
        Puis ils sont venus me chercher
        Et il ne restait plus personne pour protester.

Martin Niemöller, 1942


Aucun commentaire:

Publier un commentaire