Rechercher dans ce blog

mardi 20 novembre 2012

Oui, le retour de Notre-Dame des Landes, c'était çà, Messieurs les Grands

Le 17 novembre 2012, pour contrer la récente Opération César, une Opération Astérix a secoué cette vieille campagne ô combien profonde de notre-Dame des Landes. Pourquoi des Landes ? Parce que cette région difficile d'accès ne fut mise en valeur que récemment, afin d'y installer un élevage de grande qualité sur un sol que ne demandait que cela. Comme la Lande de Lanvaux un peu plus au nord, c'était un lieu sauvage, mais bien plus humide, où  réussirent à se créer des prairies, entrecoupées de haies et d'arbres pour maintenir et assainir le sol. C'est cet écosystème plus que centenaire, impropre à toute autre mise en valeur, que le roi du béton veut détruire. Le pire endroit pour installer un aéroport, c'est là. Loin de tout, gorgé d'eau, ce sol se défendra contre les ingérences bétonnières en coûtant des fortunes à simplement dégager.

C'est pourquoi les habitants de ce coin privilégié, beau et charmeur, veulent tant le défendre. Et le 17 novembre....


 

 Bien entendu, cela continue. Juridiquement, rien n'est joué encore. Et reste en suspens la très difficile satisfaction de la loi sur l'Eau, très difficile dans ce contexte-là. On notera que les participants à la Reconstruction avaient des bottes : ce n'était pas pour le folklore !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire