Rechercher dans ce blog

dimanche 9 septembre 2012

Irak: une série d'attentats fait près de 60 victimes (Ria Novosti)


Irak: une série d'attentats fait près de 60 victimes

MOSCOU, 9 septembre - RIA Novosti

Sur le même sujet

Au moins soixante personnes ont péri dimanche et environ 250 autres ont été blessées dans une série d'attentats survenus dans différentes régions de l'Irak, ont annoncé les médias occidentaux se référant à la police irakienne.
Le bilan précédant faisait état de 34 victimes.
Selon la source, l'un des derniers attentats s'est produit près d'une mosquée de la ville d'Amara (sud-est de l'Irak), où deux véhicules piégés ont explosé faisant au moins 16 morts.
Deux voitures piégées ont par ailleurs explosé à proximité du consulat de France à Nassiriya (sud de Bagdad) faisant un mort et quatre blessés.
En outre, des attaques ont eu lieu dans les villes de Kirkouk, de Doujaïl, de Tuz Khormato, de Samarra et de Basra.
La confrontation entre sunnites et chiites s'est amplifiée en Irak après la chute du régime de Saddam Hussein. Sous ce dernier, les sunnites occupaient la majorité des postes du pouvoir. La situation a changé après l'intervention militaire américaine dans le pays qui a balayé l'ancien régime. Plusieurs hauts postes gouvernementaux, dont celui de premier ministre, ont été offerts aux chiites.
Selon les analystes, la poursuite de la confrontation interconfessionnelle pourrait plonger l'Irak dans le chaos et provoquer une guerre civile susceptible de déboucher sur la désintégration du pays.


On notera que l'invasion de l'Irak n'a eu qu'un effet patent : rendre encore plus intenable la situation des Irakiens. Faisant fi du caractère tribal du pays, qui lui a toujours échappé, l'occupant US s'est contenté de dresser les unes contre les autres les religions. Cela ne marche pas, bien entendu. Seul côté positif (!)  : des sociétés "américaines" s'en sont mis plein les fouilles.

Ah si : pour un pays neuf et sans culture comme les USA, détruire ou laisser détruire le patrimoine unique de ce pays est une chose également positive.

Et puis après tout, un autre facteur est positif pour eux : l'immense stock chimique, nucléaire, bactériologique qu'avait amassé Saddam Hussein (si, si, même que Colin Powel l'avait démontré clairement) a miraculeusement disparu, ne risquant plus de menacer un État complètement sans défenses nommé Israël.

Tout va donc pour le mieux. A côté de ces points tellement positifs, la transformation en désert de ce qui fut le berceau de la civilisation que nous connaissons n'est qu'un détail sans importance.

- Nabuchodonosor.
- N'a bu quoi ? qu'eau d' dinosaure ?
- Ur.
- Non, je ne suis pas sourd !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire