Rechercher dans ce blog

lundi 9 mai 2016

La fin de la Grande Guerre Patriotique, en attendant la suivante

Ce 9 mai, les Russes et les autres Slaves auront à cœur de fêter comme chaque année la commémoration de la fin d'un conflit terrible. Conflit qui fit perdre vingt-sept millions de citoyens soviétiques et leurs alliés. On s'en remet difficilement.

Les troupes russes arrivent dans Unter den Linden
Soyons de tout cœur avec eux. Ce sont EUX, et personne d'autre, qui nous ont sauvés à l'époque du Grand $¥$T€M€, relayés heureusement par Charles de Gaulle qui a mis dehors les troupes et les monnaies d'occupation U$ de notre côté.

Cela ne nous empêchera pas de déplorer que trois mois plus tard l'ennemi de TOUS, le monstre financier qui utilise le régime de Washington pour arriver à ses fins, a relancé la donne pour garder A TOUT PRIX le leadership (il a même inventé le mot) mondial. Ce qui est arrivé le 6 août 1945 à Hiroshima et le 9 août à Nagasaki n'était pas un moyen de finir d'écraser un Japon déjà à genoux, mais un "coup de semonce" chèrement payé par les simples Japonais, au gouvernement soviétique qui avançait en extrême-orient. Le dernier front de cette guerre-là s'est alors figé, provisoirement. C'était le premier "pion en avant" d'une Nouvelle Grande Guerre Mondiale, la TOUTE DERNIÈRE sans doute, qui pourrait bien s'arrêter faute de combattants.

Cela ne nous empêchera pas de déplorer qu'en Europe, et singulièrement en Europe de l'Est (Estonie, Ukraine), des Nazis toujours aussi fanatiques relèvent la tête et prennent la suite de leurs aînés des années 30-40, y compris dans des exaction abominables. Ceci ne nous empêchera pas de déplorer et de dénoncer que ces Nazis nouveaux sont soutenus en sous-main par des régimes dits "Occidentaux", celui de Washington, encore lui, en tête.

A quand, la fin de la volonté de domination suprême par l'Ogre sanglant et tellement brutal ?






Aucun commentaire:

Publier un commentaire