Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 7 mai 2012

Près de huit catholiques pratiquants sur dix ont voté pour Nicolas Sarkozy


Près de 80% de catholiques pratiquants ont voté pour Nicolas Sarkozy dimanche, selon un sondage Harris Interactive pour l'hebdomadaire chrétien d'actualité La Vie, alors qu'il recueille une majorité de votes dans l'ensemble de la communauté chrétienne, selon une autre étude.
L'enquête de Harris Interactive montre que 79% des catholiques interrogés ont apporté leur vote au président sortant, qui améliore son score de neuf points par rapport au scrutin de 2007.
Le candidat PS est crédité de "seulement 21 %" du vote des catholiques, sans doute pénalisé pour ses engagements sur l'"assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité" ou "le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels", avance l'analyse de cette enquête.



Ainsi se retrouve le clivage habituel entre ceux qui ont, et ceux qui sont. 

Il y a  ceux qui contre vents et marées continuent à protéger un système pontifiant, pesant et rétrograde, celui qui perpétra le massacre des Albigeois et celui de la saint Barthélémy, les dragonnades, et plus récemment le blocage des centres de planning familial et d'IVG. Un système machiste et pervers, soutenu pour des raisons électorales sans doute par le président sortant, bafouant la loi de séparation des églises et de l'État.

Il y aussi tous les autres, qui veulent enfin tourner la page de cette alliance perverse entre le glaive et le goupillon qui date tout de même de l'empereur Constantin. Eux sont l'avenir, alors que les premiers cités ont le poids des crimes de leur système religieux chéri à porter. Ils sont aussi souvent des possédants, face à des jeunes vraiment jeunes, de tous âge, dont la seule richesse est en eux-mêmes.

Que vive la jeunesse ! Que vienne l'avenir, enfin. Que disparaissent les Anciens, d'autant plus bardés de certitudes, que celles-ci correspondent à un Monde qui n'a plus rien à voir. Mais pour eux il n'a pas changé. Et il ne doit pas changer.

4 commentaires:

  1. normalement les protestants sont eux plutôt de gauche

    RépondreSupprimer
  2. je trouve aussi ridicule et dangereux de garder l'idéologie qu'une famille ce n'est qu'une femme et un homme. C'est rester au moyen-âge.

    RépondreSupprimer
  3. Annie, le Moyen Âge, peut-être pas (il était plus ouvert qu'on ne le croit, souvent), mais cette mentalité est celle des bourgeois légitimistes ou louis-philippards brocardés souvent par les pièces de boulevard.

    Ce sont les mêmes bourgeois qui ont cotisé pour ériger le chef-d'œuvre nommé sacré-cœur. Heureusement qu'il est blanc, sinon il ferait penser irrésistiblement à autre chose.

    RépondreSupprimer
  4. Pour les protestants, je confirme. Ce sont d'ailleurs des protestants qui ont "inventé" de grandes coopératives, les grandes mutuelles d'assurance. Ainsi que la Cimade.

    RépondreSupprimer