Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 11 juin 2012

Élections, et mal à la tête

J’ai appris que les chances (!) étaient assez grandes que le nouvel homme de l’Élysée ait “sa” majorité absolue à l’Assemblée. Redoutable erreur ! Nous allons retrouver le même scénario que précédemment. Aucun garde-fou, aucun empêchement aux pires choses.

Hier soir, à l’écoute des résultats, c’est la pensée qui m’est immédiatement et naturellement venue : à nouveau le Peuple a perdu.

Pourquoi met-il tant d’acharnement à perdre ainsi ? Tout l’y invite, des institutions à tant de manœuvres dans les médias, des scandales divers touchant trop d’hommes publics, et incitant à l’abstention, à une désaffection d’une jeunesse ignorant les enjeux.

Ce constat amer n'a pas grand-chose à voir avec la couleur politique de la nouvelle majorité qui se dessine. Ce pendant, parmi ceux qui sont réélus là, beaucoup ont soit voté les pires choses dans un passé proche, soit acquiescé par leur abstention "vigilante", mais aussi plutôt lâche.

Dès à présent, six piliers du nouveau conseil des ministres sont confirmés dans leur charge par les électeurs. Ils vont pouvoir reprendre immédiatement leurs travaux, sans attendre la confirmation pour les autres.  Personne ne pourra contester leur légitimité.

Personne ? Si, il est possible de contester en bloc le système lui-même, pervers et graduellement de plus en plus despotique. Ceux-là n'y changeront rien, trop contents qu'ils seront d'en bénéficier.

Encore une semaine, et ce sera à ceux qui restent lucides, et qui lancent les alertes, de descendre dans la rue pour rappeler leur présence, "vigilante" elle aussi. Ce nouveau gouvernement réprimera-t-il les manifestations avec autant de hargne que les édiles canadiens, grecs ou espagnols, que le "vigilant" maire de New York ou le premier ministre de Sa Majesté ? Déjà l'impression fugace qui prédomine, est que nous n'avons pas changé de ministre de l'Intérieur : cela promet !

Rappel

 Article 35. - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

1 commentaire:

  1. C'est pas facile d'expliquer aux gens que pour avoir une assemblee a gauche il faut voter a droite ! Et pourtant c'est bien ce qu'il faut faire pour se sortir de cette inextricable situation.
    Sauf évidemment si le PS a déja été éliminé au premier tour ainsi que les verts et le modem.

    RépondreSupprimer