Rechercher dans ce blog

lundi 30 décembre 2013

2014, et un renouveau radical ?

Le Parlement Européen à Strasbourg
L'année 2014 sera une année d'élections. Nous allons nous vautrer dans le municipal jusqu'à plus soif. Les uns par tactique assureront qu'il ne s'agit là que de scrutins locaux. Les autres, plus futés, concèderont que cet évènement a une importance bien plus grande qu'on ne veut bien le dire. C'est d'autant plus vrai, que cette fois, contents ou pas, nos votes désigneront en même temps les administrateurs des communautés de communes, ces entités que le Pouvoir impose souvent en dépit du bon sens. Cela aura aussi une incidence directe, quoique pas immédiate, sur la composition de la Chambre Haute.  Pour le moment son existence a peu d'importance, en raison de la prééminence totale d'un seule parti à la chambre basse. Toutes les tentatives de bloquer des lois mauvaises se heurtent ainsi  aux avals automatique d'une Chambre Introuvable. Inutile de prendre la peine d'imaginer combien la démocratie est entre parenthèses avec pareille situation.

L'année 2014 sera une année d'élections. Des listes de circonstance, par grandes régions, parfaitement arbitraires, seront censées envoyer à Strasbourg et Bruxelles des députés, dont on oubliera le nom avant même d'avoir voté. Pour un Parlement évanescent et au pouvoir négligeable malgré des aménagements cosmétiques. Ce pouvoir est d'autant plus érodé, que de puissants lobbies (y compris français, ne nous y trompons pas) font tout pour que la vision des dossiers soit biaisée, tronquée, rendue indistincte et mensongère.

Les votes, dans ces cas de figures, revêtent plutôt un aspect folklorique qu'une vraie démarche citoyenne. "La vérité est ailleurs". Là où se décident les vrais facteurs d'avenir.
Pas d'illusions. Un vrai renouveau passera par la casse de l'ancien, qui est allé trop loin. Il passera par la destruction physique des réseaux financiers comme SWIFT, des banques d'affaires, et sans doute entendrons-nous parler alors de bombes à la City. Voilà ce que se passera, si un renouveau se lance sans regarder en arrière. Je rappelle que la City, c'est la superficie de l'île de Bréhat, avec presque autant de banques que l'île n'a d'habitants. C'est le nœud mondial de toutes les transactions : elles aboutissent toutes là, via souvent une dizaine d'étapes dans des paradis fiscaux du monde entier. Si l'on veut abattre le PROFIT (et ce détail est essentiel), c'est là qu'il faudrait frapper. Le Lord Mayor a plus de pouvoirs que le président des États-Unis d'Amérique. C'est la différence entre une entité où convergent toutes les fortunes du monde, et la nation la plus endettée du monde.

Toujours d'accord avec mes élucubrations ? Alors, il faut bien se dire que nos petits conflits de personnes dans un hexagone devenu négligeable ne pèsent pas lourd. La seule donnée intéressante est la volonté de se déconnecter de ce système mondial. Des pays moins riches que le nôtre y ont réussi. S'il faut voter, ce sera le plus à gauche possible, donc toute compromission avec le PS serait UNE FAUTE. C'est tout ce qu'on peut dire malheureusement. Si : comme VGE
Bon choix Mesdames, bon choix Mesdemoiselles, bon choix Messieurs

Et l'année 2014 sera ce que nous voudrons (ou pas) en faire.

8 commentaires:

  1. En ce qui me concerne, c'est réglé : je ne voterai plus jamais ! Même si je sais que voter ou pas c'est un chèque-caution qu'on dépose au fond de sa conscience... Fini le vote ! A Bréhat , du temps de mon séjour, j'avais fait une campagne municipale ayant pour thème : "A bas l'aquaculture, vive le vignoble !" Elle ne fut que très modérément appréciée par les belligérants !
    Je fais un lien dans la boîte à cailloux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Vive le vignoble" : je te reconnais bien là, Rodo (moi aussi). Merci pour le lien !

      Votons tous pour le muscadet
      Celui qui ne nous trompe jamais.

      Supprimer
  2. Elections, piège abscon ! Voilà fort longtemps que je ne fais plus le déplacement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime mieux élire miss Muscadet... hips ! Avantage, à partir d'un certain nombre de verres, elles sont bien plus nombreuses !

      Supprimer
  3. En résumé, ne voteront que ceux qui se fichent d'être pris pour des cons (Oups! Hips!!! Muscadet oui... Le picpoul de Pinet n'est pas mal non plus surtout avec une assiette de fruits de mer.)

    Je me demande si je vais faire le déplacement pour écrire sur un bout de "douceur CLASSIC double épaisseur " la formule ELECTION PIEGE A CONS. Je tâcherai même, peut-être, d'assister au dépouillement...

    jocegaly

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici, même pas drôle, le maire impose les machines à voter. Soyons rassurés : il sera réélu par les bôrgeois du coin. Vivent les retraités !

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Elle était bonne ! En fait, c'est Thierry Le Luron qui avait travesti ainsi le salut habituel de VGE.

      Supprimer