Rechercher dans ce blog

Chargement...

dimanche 1 janvier 2012

Le déclin de la population du Japon s'est accéléré en 2011

2011 a vu le plus faible nombre de naissances depuis la fin de la seconde guerre mondiale au Japon. Le déclin de la population du pays s'accélère.

Le ministre de la santé estime qu'un million cinquante-sept mille bébés sont nés en 2011. C'est une chute de 14000 environ par rapport à l'année précédente.

Le nombre de décès en 2011 a été estimé à un million deux cent soixante et un mille. Ce qui fait une différence en plus de 64000, due au vieillissement de la population, et au désastre de mars. Cela a pour résultat que le nombre de décès a excédé celui des naissances pour la cinquième fois consécutive. La différence s'est élevée à 204 000 en 2011, crevant le plafond de 200 000 pour la première fois.

Selon le ministre, il est vraisemblable que la population du Japon continue à rétrécir, vu que la nation voit sa société de plus en plus grisonnante, alors que se raréfient les naissances.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Pauvre Japon ! J'ai voulu, en ce jour de l'an, traduire une dépêche de la NHK pas très optimiste. Encore jusqu'à présent, les décès par irradiation ou contamination ont-ils pu être occultés grâce au fait que les travailleurs du nucléaire se déplacent beaucoup, et ne sont pas bien suivis. On peut craindre une accélération de ce genre d'affection, quand ce sera le gros de la population qui aura reçu une accumulation suffisante de radiations pour que c'en devienne dangereux et même mortel. Et là, sans doute les naissances baisseront-elles encore en raison de malformations rendant les fœtus non viables.

Au nom de la rentabilité et du profit, à terme ne risque-t-on pas de voir disparaître un pays entier ? Rappelons qu'aux dernières nouvelles, il n'y a plus que 6 centrales nucléaires en fonctionnement sur 54, dans l'archipel nippon. Mais n'est-ce pas déjà trop tard ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire