Rechercher dans ce blog

mercredi 7 janvier 2015

Charlie Hebdo : un 11 septembre français ?

Vers onze heures trente, ce matin 7 janvier 2015, deux hommes puissamment armés attaquent la rédaction de Charlie Hebdo. La fusillade, qui commence comme une exécution,  laisse sur le pavé (provisoirement) douze personnes, sans compter quatre blessés dans un état désespéré. Trois autres au moins sont touchés. Parmi les victimes, deux policiers, mais aussi :
Charb (Bernard Charbonnier), directeur de la publication
Cabu (Jean Cabut)
Wolinski (Georges Wolinski)
Tignous (Bernard Verlhac)
Oncle Bernard (Bernard Maris)
Michel Renaud, fondateur de la biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand
Les autres noms ne sont pas encore connus.

Il a aussi été annoncé que 34 autres personnes ont été emmenées à l'hôpital, profondément choquées.

Deux faits ont été remarqués par les témoins, dont les dires se recoupent. Ces hommes armés au moins d'une Kalachnikov et d'un lance-roquette parlaient français très bien (on les a distinctement entendus annoncer "On va venger le prophète"), et s'avançaient très calmement, sachant exactement ce qu'ils faisaient, comme des pros.

Cela amène à se poser sérieusement la question : n'est-ce pas à nouveau une intervention "sous faux drapeau" commise par des mercenaires, comme il en a été dénoncées beaucoup ces temps-ci ? Un tel attentat ne peut que cristalliser des haines, et servir de prétexte aux autorités pour resserrer encore la vis sur TOUS les citoyens. C'est pourquoi, comme pour le 11 septembre 2001, il conviendra de prendre avec beaucoup de circonspection les déclaration "des Autorités".

Citoyens, en tout état de cause, nos libertés sont de plus en plus en danger. Mais surtout, ne pas se tromper d'agresseur.

Le dernier dessin de Charb : prémonitoire ?


17 commentaires:

  1. C'est exactement ce qu'il faut dire, voire répéter. Article relayé de suite par chez nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Rodo. Tu n'es pas le seul à avoir plus que des doutes !

      Sans doute, pour "le Pouvoir" (le pognon, quoi), Charlie Hebdo était-il "sacrifiable" : car je ne pense pas qu'il s'en relève. Quant à ceux qui ont été assassinés... qu'ils reposent en paix.

      Supprimer
    2. Merci pour cette analyse. Je la relaie également.

      Supprimer
  2. Je m'interroge tout aussi sur les conséquences que cet attentat risque fort de déclencher...on attise la haine de l'"Arabe" et du Musulman (j'ai utilisé Arabe à dessein car un jour, Vall, l'ex directeur de la publication, avait dit "arabes" au lieu de Musulmans)... Et comment ces mecs savaient-ils que le mercredi à 10h30, avait lieu la conférence de rédaction, que ça continuait gentiment avec de quoi boire des coups... comment ont-ils pu arriver habillés comme des brigades d'intervention spéciales (ressemblant à des keufs en goguette) ? Et l'unité trouvée si vite entre politiques de tous bords...
    Il n'empêche que Charlie a été mon compagnon de lecture quand je me suis retrouvée à Paname, seule, en 71... Charlie et Pilote et tous les dessinateurs... Dommage qu'ils aient un peu trop donné dans "la caricature pas drôle" à un certain moment... Mais on m'a tué mes 20 ans là, aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  3. C'est un jour triste.. pour le monde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Laval,le monde va souffrir, comme il a souffert après le 11 septembre, et exactement pour les mêmes raisons : la volonté de mainmise toujours plus forte d'une oligarchie ultra-réduite de financiers ivres de pouvoir.

      Supprimer
  4. J'ai repris partiellement ton article sur mon blog (avec lien évidemment). Rien ne justifie un tel acte, quels qu'en soient les auteurs - intégristes fanatiques ou/et manipulés - et les instigateurs, ni la religion, ni le combat politique, ni la participation actuelle de la France à des guerres menées au nom d'un autre intégrisme: l'impérialisme occidental.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alain. Supprimer sciemment une ou des vies est toujours un crime : en être le commanditaire, direct ou indirect, est encore pire.

      Supprimer
  5. Oui, touché moi aussi par cet assassinat qui au regard des évènements mondiaux me semble plutôt un fratricide orchestré par le système social même, comme la plupart de ceux qui surviennent actuellement dans tous les pays du globe.

    Ainsi, parler de complot (comme de parler « d'attentat ») c'est se rapporter aux effets médiatiques mis en place par la souveraineté économique mondiale et rapporter malencontreusement en fond tous ses mensonges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'approuver cette interrogation qui me tenaille. Ce crime aura des bénéficiaires.... qui auront répandu des larmes de crocodile !

      Supprimer
  6. Le 24 avril 2013, l’effondrement, au Bangladesh, du Rana Plaza faisait des dizaines de milliers de blessés et de fous de chagrin, obligés de se résigner, en plus des 1.135 morts officiels.
    Pourquoi rappeler ici ce drame ?
    TOUT SIMPLEMENT pour souligner que - en plus des "guerres pour importer "La démocratie-du-$", le capitalisme MASSACRE tous les jours le peuple ouvrier qusi esclave...
    On retient la date du 11 septembre, pas celle du 24 avril, plus proche et plus meurtrière... comme si la mort de "vulgaires femmes" du Bangladesh ne "valaient" rien aux côtés de celle des larbins du business de N-Y...

    Demain, on se rappellera la date du massacre de Charlie, c'est bien. Mais pas pour oublier le bien-pire quotidien des massacres fait - surtout - par les guerres impérialistes, car le capitalisme a PEUR de la puissance des peuples épris de liberté et justice, de plus en plus évidente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Rémi, de rappeler ici ce drame autrement plus éprouvant, mais dont plus personne ne parle. Les forfaits des capitalistes sont réputés non-existants, billevesées, légers accros de l'Histoire. Que sont des milliers, voire des millions de morts quand c'est au loin, "dans des pays de sauvages" ?

      Supprimer
  7. mmehdi mountather9 janvier 2015 à 15:42

    Ces terroristes des djihadistes de satan des marionnettes des franc maçons sionistes Henry Levy Mc Caine et Dst ALLAH n'a pas besoin de ces terroristes pour venger l'islam après le caricature de Charlie Hebdo sur le prophète Mohamed ALLAH a punit la France par des inondations et après le film anti-islam ALLAH a punit Usa par l'ouragan Sandy ces criminels qui ont attaquer les mosquées en France comme les terroristes l'attentat de Charlie Hebdo complot avec la complicité des moyens d'information des franc maçons comme le complot de 11.9 l'objectif de ces terroristes de l'information de donner une mauvaise image a l'islam c'est normal aujourd'hui ALLAH punit la France par des forts séismes des inondations pire que le déluge de Montpellier volcan tsunami les météorites explosion des ovnis pour éviter ces cataclysmes aux français de convertir a l'islam urgent ces catastrophes naturelles dans le monde la guerre d'ALLAH aucune explication scientifique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes en France, où le délit de blasphème n'existe pas, ne peut pas exister. Si des caricaturistes s'en prennent à des personnes, celles-ci peuvent déposer une plainte. S'en prendre aux religions (car toutes y sont passées, à cette moulinette) est parfaitement licite, on demande seulement que le caricaturiste ait du talent, et ne tombe pas dans les blagues grasses, voire pire.

      Les caricaturistes de Charlie Hebdo ne sont pas croyants : c'est leur droit le plus strict, je ne le suis pas non plus même si je ne fais pas de caricatures. Donc les arguments à base de religions, où est leur intérêt ?

      Supprimer